Les joyaux du Grand Palais

Les joyaux du Grand Palais

Publié le Lundi, 27 Mars 2017

Diamants, émeraudes, jades scintillent de mille feux au Grand Palais qui présente, du 29 mars au 5 juin, les trésors de la joaillerie indienne, des Grands Moghols aux Maharadjas. Une plongée au cœur de l'histoire de la bijouterie indienne, mais également de l'utilisation des gemmes précieux dans le mobilier de Cour, l'occasion de rêver devant ces trésors indiens... et pourquoi pas, de dénicher quelques idées de cadeaux ?

 

Trésors à la Cour


Ce ne sont pas loin de 300 pièces d'exception provenant en grande partie de la collection Al Thani qui nous sont présentées par le Grand Palais. Entre autres splendeurs, le diamant d’Agra, de couleur rose pâle, dont l'épopée remonte au XVIème siècle, propriété de plusieurs générations d'empereurs Moghols avant d'être subtilisé par un soldat anglais et d'être emporté en Angleterre. Autre célébrité, l’Œil de l’Idole, d'une belle couleur bleue, découvert en 1600 ou encore la coupe de jade de l’empereur Jahangir (XVIème siècle) gravée de vers persans. En plus de ces merveilles des trésors royaux Moghols, des créations récentes de joailliers français pour les princes indiens : à admirer notamment, l'Oeil du Tigre, qui orne le turban du Maharadjah Ranjitsinhji de Nawanagar et le ras-de-cou en rubis du Maharadjah Bhupinder Singh de Patiala, tous deux griffés Cartier.

Art Paris Art Fair 2017


La fête de l'art contemporain a lieu cette année du 30 mars au 2 avril toujours au Grand Palais. En plus de l'art européen de l'après-guerre à nos jours, la manifestation met cette année l'Afrique à l'honneur de la scène internationale. Comme à chaque édition, la création émergente est mise en avant dans le secteur "Promesse", installé au centre de l'exposition. Enfin, le but de l'Art Paris Art Fair étant l'accessibilité de l'art contemporain à tous, des visites "décryptage" sont organisées tout au long de ces 3 jours. L'occasion de découvrir l'art actuel sous un jour nouveau en tout en prolongeant le plaisir dans votre chambre du Buddha-Bar Hotel Paris.

Retour aux articles »